LOGIN (e-mail)
Mot de passe :
Afficher les caractères
Mot de passe oublié ?
Me le renvoyer par e-mail...
Pas encore inscrit ?

Cours de poker 2.8- Comment lire les tell

Lire les Tells des adversaires et cacher les siens.

 

Bluff ou pas bluff ? Vraie grosse main ou petit pipeau ? Si seulement vous pouviez le lire sur la visage de votre adversaire...
Heureusement tous n'ont pas la "Poker Face" et nombreux sont les indices qui vous aideront à faire la différence en le vrai du faux.
Les "tells au poker" c'est l'objet de ce cours de poker 2.8.

 

 

debutant au poker

bouton lecon suivante

shop poker TPTK

 

Introduction


Dans ce chapitre nous allons voir comment interpréter le langage corporel de vos adversaires.

Imaginez un joueur capable de prédire le jeu de ses adversaires. Lorsqu’il se sait plus fort, il mise sereinement pour prendre un maximum de jetons à ses adversaires. Lorsqu’il se sait en difficulté, il bluffe ou jette ses cartes.

Un tel joueur serait virtuellement imbattable. Bien sur, personne n’est capable d’une telle prouesse. Et pourtant l’attitude d’un adversaire, son langage corporel est significative et en dit parfois long sur la nature réelle de sa main.
On appelle les « Tells », les petits gestes qui trahissent l’adversaire.

A la Poker Training Acedemy, nous n’avons pas la prétention en 5 minutes de cours, d’être exhaustif sur les tells.
Mais nous pouvons vous donner quelques repères, quelques conseils de base, qui vous sauveront la mise plus souvent que vous ne le pensez !

Tells instinctifs et simulés


On peut distinguer deux grandes catégories de tells, les tells instinctifs et les tells simulés.

Un tell instinctifs est le fruit d’une réaction involontaire d’un joueur. Comme une moue de désappointement lorsque les cartes privatives sont mauvaises ou les yeux qui pétillent lorsque le flop est favorable.
Les tells instinctifs sont fréquents chez les débutants qui ne savent pas encore maitriser leurs émotions. Ils sont par contre bien plus rares chez les joueurs moyens ou expérimentés.

Les tells instinctifs donnent une information directe sur le jeu d’un adversaire puisque par définition ils sont involontaires. De la déception indique un jeu faible alors que de la satisfaction indique un jeu fort.

Malheureusement tous les tells ne sont pas instinctifs. Loin de la. Dissimuler ses intentions est une pulsion innée très puissante, si bien que de nombreux joueurs tenteront de vous tromper en jouant la comédie. On parle alors de tells simulés.

Les tells simulés sont évidemment fréquents et pas seulement dans le circuit professionnel. Une partie entre amis vous démontrera qu’à tous les niveaux on est tenté de feindre pour tromper ses adversaires.

Par contre ces tells sont assez rares chez les vrais débutants qui ont déjà fort à faire avec la compréhension des mécanismes du jeu.

Quand les hommes veulent cacher leurs vraies intentions, ils ont tendance à agir de manière opposée à ce qu'ils ressentent réellement. Il est donc nécessaire d’inverser le message afin de retrouver la force du jeu adverse.

Le principe de base


Avant de prendre pour argent comptant tous les signes que vous pensez lire sur le visage de votre adversaire, demandez vous s’ils sont involontaires ou simulés. Le signe reste le même mais sa signification change du tout au tout !

En général, vous ne devriez pas tenir pour vrai un signe trop apparent, alors qu’un signe rapidement maitrisé est souvent involontaire.
Et si vous ne deviez retenir qu’un seul principe sur les tells, que ce soit celui de Mike Caro : « Faible veut dire fort et fort veut dire faible ».

Ainsi méfiez vous des airs dépités, des moues, des balancement de têtes négatifs …. Tous ces signes sont souvent synonymes d’une bonne main.
Mais ne craignez pas trop les fanfarons qui poussent leurs jetons violemment au centre de la table ou qui vous regardent de haut. Ils ont rarement le jeu qu’ils prétendent avoir.

Quelques tells involontaires


Intéressons nous maintenant en détail à quelques tells classiques et souvent involontaires.

Vous entendez ce tap-tap-tap sous la table ? C’est votre adversaire qui tape nerveusement du pied. C’est pas bon signe ! Une telle excitation est généralement synonyme d’une gosse main.

L’impatient

Lorsque vous prenez vos jetons en main lors d’une annonce, observez rapidement les adversaires à votre gauche. Si l’un d’entre se précipite sur ses jetons, c’est probablement qu’il l’intention de vous suivre ou de vous relancer … sans même savoir quel est le montant de votre annonce. Ce qui indique souvent un gros jeu.

Le flop


Lorsque le flop apparait sur la table, ne le regardez pas tout de suite, et profitez en pour observer vos adversaires. C’est le moment idéal. Ils sont concentrés sur leur jeu et ils vous pensent occupé, si bien que rares sont ceux qui gardent un visage impassible.

Les cartes privatives


Un joueur qui regarde à nouveau ses cartes privatives est souvent à tirage ou vient de réaliser une suite. Les joueurs retiennent facilement la valeur de leurs cartes , mais la situation se complique lorsqu’ils veulent réaliser une suite. Et les moins expérimenté ressentent le besoin de vérifier qu’ils ont les cinq bonnes cartes.

Les yeux

On dit souvent que les yeux sont le miroir de l’âme, au poker ils sont surtout très révélateurs. Si après avoir observé le flop le regard d’un joueur se porte rapidement sur ses jetons, c’est qu’il a trouvé son flop. S’il semble ensuite désintéressé par le coup … c’est encore pire !

Au contraire si l’adversaire observe longuement le flop, c’est qu'il n’a pas trouvé ce qu’il cherchait.

Les épaules

Observez de même les épaules de vos adversaires. Un mouvement rapide vers le haut indique de la satisfaction, alors que des épaules qui s’affaissent sont signes de dépit.

Pré-flop

Sachez enfin que les tells ne commencent pas pré-flop. Ils commencent au moment même où vous prenez votre place à la table. Ainsi votre façon d’empiler vos jetons en dit long sur votre style de jeu. Un joueur serré range habituellement ses jetons avec soin, les classant parfois par force et les recomptant souvent. Il y réfléchit à deux fois avant d’investir ses piles bien ordonnées.

Le tapis d’un joueur large est rarement en bon ordre. Ses jetons ne sont que des morceaux de plastique qu’il pousse bien souvent devant lui. Il compte rarement son tapis qui il est vrai, connait d’importantes variations.

Vous avez l’œil ? Vous pouvez décrypter le langage corporel de vos adversaires ? Alors il ne vous reste plus qu’à adopter une attitude impassible et illisible, la fameuse Poker face, et a courir vers nos cours avancés …. Place aux mathématiques !

 

Vous voulez que notre contenu soit disponible plus rapidement ?
nous aussi ! alors :

soutient elearning poker pta