LOGIN (e-mail)
Mot de passe :
Afficher les caractères
Mot de passe oublié ?
Me le renvoyer par e-mail...
Pas encore inscrit ?

Cours de poker 2.3 - Influence de la position au poker

Les positions THNL

 

Doyle Brunson écrivit un jour :
"je suis capable de gagner n’importe quel coup sans voir mes cartes si vous me donnez une bonne position"


Vous n'en êtes pas encore là. Ce n'est pas grave : nous non plus !

Par contre si vous n'adaptez pas encore votre jeu à votre place à la table, il est temps de faire un petit effort en visionnant notre cours de poker 2.3 sur l'influence de la position au poker.

 

Cliquez sur "GO" et c'est parti pour quelques minutes de cours de poker animé et interactif. Le tout GRATUIT et SANS TELECHARGEMENT.

 

Si le cours n'apparait pas, il vous manque surement le plugin Adobe Flash. La dernière version est disponible ici.

 

Shuffle up and... learn !

 

debutant au poker

 

 

bouton lecon suivante

shop poker TPTK

Introduction

 
Dans ce chapitre nous allons étudier comment la position influence le déroulement d’un coup au Poker Texas Hold’em.

Doyle Brunson écrivit un jour : "je suis capable de gagner n’importe quel coup sans voir mes cartes si vous me donnez une bonne position"
Mais qu’est ce qu’une bonne position au Poker Texas Hold’em ?

Par rapport à notre cours débutant sur les positions de base, nous avons rajouté quelques positions supplémentaire à connaître :

Le UTG +1 soit 1 place à gauche du joueur UTG
Le HiJack soit 2 places à la droite du bouton
Et Le CutOff

Le principe de base est simple à comprendre : plus je parle tard et plus et plus ma position est sure. En effet, si je suis placé après plusieurs joueurs, je vais pouvoir parler en sachant quelles auront été leurs premières enchères. Alors que si je dois parler très tôt dans le coup, j'ignore quelles seront les réactions des joueurs situés après moi !



Valeur des positions lors du premier tour d’enchères


Lors du premier tour d’enchère, le premier joueur à parler est l’UTG.
Il n'a donc aucune visibilité sur ce que vont faire les autres joueurs.

Etre “sous le flingue” c’est avoir la plus mauvaise position de la table lors du premier tour d'enchères.


Valeur des positions lors des tours d’enchères suivants


Lors des tours d’enchères suivants, le premier joueur à parler est la petite blind. La petite blind devient donc à son tour la plus mauvaise position

Conclusion


Il est habituellement admis que la meilleure position lors d’un coup est celle du donneur : en effet celui-ci parle tardivement lors de tous les tours d’enchères sans avoir à placer un seul centime sur la table au début du coup !



Influence de la position sur la sélection des mains de départ


Vous vous souvenez de notre cours 2.1 sur la sélection des mains de départ ? Et bien il est maintenant temps d’apprendre à moduler les conseils donnés dans ce cours en fonction de votre position à la table.

Plus vous parlez tard et plus vous pouvez vous permettre d’être large dans votre choix de mains de départ.
Par exemple s’il reste peu de monde après vous et si personne n’a ouvert le coup, vous pouvez vous lancer avec une petite main.

A l’inverse quand vous êtes UTG, soyez encore plus restrictif dans vos choix de cartes. L’ensemble de la table vous attend au tournant alors n’allez pas vous enflammer avec une petite main !



Etude d’un exemple


La valeur d’une main dépend fortement de votre position autour de la table.
Imaginez vous avec une paire de 4 en main en tant que donneur. Dans cette position idéale, en embuscade, vous observez vos adversaires.

Quand vient votre tour de parler deux joueurs sont déjà hors du coup et un autre s’est contenté de payer. Vous pouvez alors sereinement penser que votre main est forte et mérite une petite mise.

Avec la même main Under the Gun, vous avez un problème. Miser ou se coucher ? Et si l’un des autres joueurs à une vraie grosse main ?

Confiant dans votre bon rush  vous relancez à deux fois la grosse blind.
Et c’est le drame. Le gars à votre gauche relance à quatre fois la grosse blind, enterrant votre mise. Pire il est suivi par deux autres joueurs. Il est alors plus que temps de dire adieu à vos jetons et à votre petite paire…


Position relative


Il arrive enfin que notre position à la table soit mauvaise, mais que notre position dans le coup soit bonne. C’est pour cela que l’on parle habituellement de “position relative”.

Supposons par exemple que l’on soit UTG, mauvaise position s’il en est. Au premier tour d’enchère nous avons fait une petite relance qui n’a été suivie que par la petite et la grosse blind.

Nous voila maintenant dans une position idéale pour la suite des opérations. Nous seront en effet le dernier  à parler lors de tous les tours d’enchères suivants. On dit alors que l’on a la position sur nos adversaires.


 

Vous voulez que notre contenu soit disponible plus rapidement ?
nous aussi ! alors :

soutient elearning poker pta